Advertisement
Philippe Vachon headshot

Se démarquer dans le monde du vêtements malgré la compétition

Sandra Cinq-Mars |

Philippe Vachon, c’est un peu le Maurice Richard de la bobette. Malgré les nombreux obstacles, les débâcles et les difficultés, il ne s’est jamais arrêté et s’est toujours relevé.

Rêveur comme le petit joueur de hockey, il met sur pause ses études au cégep et se lance en affaires pour la première fois à l’âge de 19 ans avec la compagnie de sports Maverick. Vite sur ses patins, le jeune adulte connaît du succès rapidement. Mais, la puck n’est pas dans le camp de Phil : du jour au lendemain, un incendie emporte Maverick en même temps que son espoir pour une victoire précoce dans le monde de l’entrepreneuriat.

Lui qui considérait retourner aux études accepte une offre d’emploi intéressante à Xerox sans toutefois perdre de vue son rêve. Peu de temps après, un projet stimulant se présente à lui : son ami d’enfance, David Côté-Hamel, désire partir son agence de publicité web. On est alors en 2008. L’entreprise fleurit rapidement, embauche une vingtaine de professionnels et se démarque de sa concurrence. C’est la deuxième expérience entrepreneuriale de Phil. La deuxième saison de notre joueur ne s’augure pas aussi facile qu’il le souhaiterait. Hors de son champ d’expertise, Phil se sent parfois imposteur à l’agence.

En 2010, les étoiles s’alignent et il fait son entrée dans la ligue des grands. Son retour dans le commerce de détail se fait avec Mesbobettes. La compagnie de sous-vêtements masculins se veut un projet-test : les deux entrepreneurs essayeront leur stratégie marketing en ligne.

Phil réalise deux tours du chapeau avec Olivier Dion et la publicité Clic Clic pour le Club MesBobettes. On est alors en 2015 et malgré quelques blessures, Mesbobettes s’en tire bien. Toutefois, le double échec des magasins de la région de Montréal met en péril le futur entrepreneurial de notre athlète. Tenace et persévérant, Phil se retrousse les manches. Avec l’aide de Dave, il restructure et relance la compagnie, crée sa marque de boxers et passe aux Dragons. Depuis, les deux gars ne font qu’accumuler les victoires.

Si Phil est le Maurice Richard des bobettes, c’est bien pour toutes ces fois où il s’est obstiné et a fait preuve de détermination et de courage, tout comme la figure emblématique du hockey. En dépit de la perte totale de sa première entreprise et des nombreuses épreuves connues avec Mesbobettes, l’homme n’a jamais baissé les bras.

D’où lui vient ce trait de personnalité ? Son parcours sportif dans sa jeunesse, ses expériences de capitaine d’équipe. Phil a toujours été un fonceur, un gars qui avait la bougeotte. Président de son école secondaire, il a fait preuve de leadership dès son enfance.

Tout comme Maurice Richard, il ne compte plus s’arrêter. La prochaine étape : conseiller de nouveaux entrepreneurs et devenir investisseur.


Les entrepreneurs sont l’épine dorsale de l’économie canadienne. Pour soutenir les entreprises canadiennes, abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Facebook, Instagram, LinkedIn et Twitter.

Vous voulez rester au courant des derniers podcasts et actualités #entrepreneur? Abonnez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Related Podcasts

Breaking down gender stereotypes with baby clothing

In the winter of 2016, as several of her friends and family members were preparing to give birth, Nancy...

Read More

Forger sa vie entrepreneuriale et contribuer à la croissance des entreprises et des individus

Visage bien connu de la scène numérique québécoise, Charlie Fernandez s’est notamment illustré en tant que directeur des communications...

Read More

Quand le Girlpower mène un mouvement de sacs véganes

Mélissa Lambert est une femme de tête et de convictions qui, ne trouvant pas le produit de ses rêves...

Read More

Join Our Newsletter

Subscribe to receive info on our latest news and episodes

Subscribe